note_secreteC'est une belle histoire, inspirée de faits réels, et racontée de façon très originale ; l'auteure est assez présente dans la narration. Une très jeune aristocrate milanaise, Paola Pietra, est envoyée au couvent sans qu'on lui demande son avis, car son père et sa belle-mère souhaitent tout simplement s'en débarrasser ; elle se lie d'amitié avec une religieuse plus agée, sa professeure de chant, et ce seront les deux plus belles voix d'Italie de l'époque (XVIII ème siècle). Mais cette très jeune femme n'est pas faite pour la vie cloîtrée et grâce à son amie, se sauve et rejoint un homme, John, un diplomate anglais, qu'elle connaît à peine. Après des aventures qui révèlent son honnêteté et sa force d'âme, elle reviendra en Italie demander l'annulation de ses voeux. Très beau portrait de femme, courageuse et libre !

Premières phrases : "Dans le monastère de Sainte-Radegonde, à Milan, vécut et oeuvra, dans la première moitié du XVIII ème siècle, une certaine Rosalba Guenzani, religieuse bénédictine. Son nom apparaît parfois sous une graphie différente, Guanzani, Quinzana, Ganzati, mais j'adopte ici Guenzani sans hésiter. J'ai mes raisons. Soeur Rosalba fut, pendant un certain temps, la fierté du monastère, connue dans tout Milan, et même au-delà des limites de la ville et de l'Etat déjà aux mains des Habsbourg. Elle était connue, cette religieuse, pour avoir un don, sa voix, et un talent musical rare."