D_tPlus anti-héros que cet ancien flic, à première vue, ça n’existe pas ! Et pourtant, malgré son grave problème d'alcoolisme qui l’a fait renvoyer de la police et qui finit par le conduire à l’hôpital psychiatrique, c’est un homme fort attachant que nous présente Ken Bruen dans “Delirium Tremens” ; et il se pourrait bien que vous trouviez, au bout des 300 pages de l’histoire que Jack Taylor est un héros  véritable !

Une femme, persuadée que sa fille de seize ans ne s’est pas suicidée comme le prétend la police, vient trouver le pilier de bar que Jack est devenu, pour qu’il enquête sur son décès. Ceci se passe à Galway en Irlande et la “Garda Siochana” (police irlandaise) n’est pas toujours bien considérée par l’auteur, ni les politiciens d’ailleurs… Truffé de références littéraires et musicales – ce privé pas comme les autres a beaucoup de culture -  le récit prend en quelque sorte le prétexte d’une enquête policière pour nous parler d’un homme qui a atteint le milieu de sa vie avec l’impression de ne pas avoir réussi grand-chose ; et pour nous parler de l'Irlande, une Irlande quelque peu désabusée...

 

Livre lu dans le cadre du challenge "Irlande et littérature irlandaise"

(Blog: Les découvertes de Dawn)

 

irlande_en_challenge