leger_desirUn titre superbe, et un livre absolument magnifique ! Ce n'est pas un roman, c'est un poème, un hymne à la vie ! Mais attention, en cours de lecture, il y a de la tristesse et beaucoup d'émotion (contenue, ce n'est pas un mélo). Souvent les écrivains québecois, en allant vite au coeur de leur sujet, en visant parfaitement leur cible, font des écrits forts et sensibles, mais aussi durs et sombres. Ici l'écriture, très originale, contribue au poids de l'histoire : une femme de vingt-huit ans, prénommée Toulouse, écrit des lettres à un jeune africain, Moumbala  "Moumbala, je ne te connais pas, tu es un nom qui m'est resté d'un rêve. Je t'imagine là-bas, au Sénégal" ; elle est soignée pour un cancer du sein ; elle était trapéziste dans un cirque et son conjoint était celui qui la récupérait après ses voltiges. Fini tout cela, le trapèze n'est plus accessible et le partenaire récupère quelqu'un d'autre... Alors, pendant cette chimio qui suit l'opération et doit la guérir, elle essaie de se retrouver dans sa famille, de regagner la "maison de l'enfance" dite la normande, sur l'île d'Orléans ; mais là aussi, il y a des soucis : les quatre enfants du couple parental presque toujours absent (Louise la mère et Jean le père) portent les noms des villes où ils sont nés ; il y a Coaticook, le petit frère fragile de la tête, Paris l'aîné, Louvaine la demi-soeur, Oslo, Dehli... C'est plutôt violent entre les frères et soeurs et Toulouse peine à retrouver son équilibre. Il y a eu tout de même une adorable grand-mère  "Lili rapaillait alors ses petits-enfants dans le grand lit de nos parents absents et elle allait tirer le trésor familial d'un rayon de la bibliothèque. Les carnets de François-Marie Jullien, l'ancêtre. Elle en lisait des extraits...". Réparation de son  corps, reconstruction de sa vie, une année passe...

Un livre très beau sur l'acceptation et le désir de renaissance.

 

Challenge Québec - o - Trésors (Blog : mon coin lecture)

 

Logo_que_bec_o_tre_sors_petit_200x191