une_vie_entrePrix des Lecteurs du Livre de Poche 2015

Une très belle histoire, très émouvante ; une de ces situations dans laquelle la vie peut nous conduire et nous faire basculer...
Les "deux océans", ce sont l'océan Indien et l'océan Austral.
La "vie" c'est celle d' Isabel, de Tom son mari et de Lucy leur petite fille.
Tom est revenu abimé de la première guerre mondiale ; physiquement plutôt en forme mais touché par tout ce qu'il a vu et été obligé de faire. En décembre 1918, il s'engage pour être gardien de phare peu de temps après être revenu d'Europe où tant de ses camarades sont morts. Il vient de rencontrer une charmante jeune fille, Isabel, qu'il épousera l'année suivante et qui partira vivre avec lui sur l'île de Janus au large de la côte ouest de l'Australie. Des années presqu'heureuses s'ensuivent, "presque" parce que le couple n'arrive pas à avoir d'enfant ; partie très poignante du récit que la description de leur désarroi et de leur chagrin face aux petites tombes des bébés qui n'ont pas vécu.
Et puis un jour, un petit bateau dérive jusqu'à eux qui contient un homme mort et un tout petit bébé. Isabel ne supportera pas de rendre cette enfant et demande à son mari de ne pas signaler l'"incident", ce qu'il fait avec beaucoup de difficultés. Et ce n'est qu'à l'occasion du baptème de la petite Lucy sur le continent qu'ils apprendront d'où vient l'enfant qu'ils adorent, et que sa vraie mère devient folle de chagrin de l'avoir perdue. Isabel résiste, ne pouvant imaginer qu'on lui prenne son enfant, mais Tom a de plus en plus de difficultés avec sa conscience...
Il leur faudra un jour assumer les conséquences de leurs actes dont ils savaient dès le début qu'ils étaient injustifiables, mais qu'ils ne purent s'empêcher de commettre.
C'est sans doute Tom le personnage principal et l'auteure nous livre ici un magnifique portrait d'homme ; un homme foncièrement honnête et droit mais qui par amour a fait une grosse erreur ; comment réparer alors ?
C'est aussi un beau roman sur l'amour parental, cet amour puissant qui peut complètement transformer la vie.

Premières phrases : " Le 27 avril 1926  Le jour du miracle, Isabel, agenouillée au bord de la falaise, arrangeait la petite croix de bois flotté que son mari venait de fabriquer. Un gros nuage solitaire traînaillait dans le ciel de cette fin d'avril, qui s'étendait au-dessus de l'île en miroir de l'océan. Elle arrosa encore un peu puis tassa la terre au pied du buisson de romarin qu'elle avait planté récemment. "... et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal...", murmura-t-elle. L'espace d'un instant son esprit lui joua des tours, elle eut l'impression d'entendre des pleurs de bébé."