6154_cover_bitch_589d7edbb4bfeLe titre n'est vraiment pas terrible par rapport au récit ! Bien sûr c'est un roman policier avec meurtres et tentatives de meurtres, enquête et révélation finale. Mais ce livre, c'est aussi bien autre chose ! C'est surtout : la quête d'identité d'un homme de trente-huit ans, qui n'a plus de souvenirs, sauf quelques flashes, de sa vie avant l'hôpital où il fût conduit après avoir été foudroyé ; une belle histoire d'amour, pas simple du tout ; et plus que tout, l'atmosphère d'une superbe région des Etats Unis, le Maine, riche d'immenses forêts et de cours d'eau.
Mais il y a plus encore : vous y connaissez-vous en chasse à la mouche ? Vous ne pensez pas être intéressé ? Quelle erreur ! C'est passionnant sous la plume de notre auteur naturaliste qui est donc très doué pour ferrer son ... lecteur !

Première aventure du détective amnésique Stoney Calhoun, cette histoire vaut le détour : dans les magnifiques paysages du Maine, Stoney s'est construit une belle cabane et travaille avec Kate au magasin de pêche de celle-ci. Tous les deux, ainsi que le jeune Lyle servent de guide aux touristes venus pour un ou deux jours au paradis des pêcheurs.
Et régulièrement, "l'homme en costume" arrive inopinément chez Calhoun, voir où il en est de ses souvenirs...

Un jour, un monsieur d'à peu près soixante-dix ans, bien habillé et cheveux blancs, un peu trop genre frimeur au goût de Stoney Calhoun, entre dans la boutique et demande un guide pour pêcher quelques truites dans un étang de sa connaissance ; c'est Lyle qui hérite de la course, mais le soir il ne revient pas. Le lendemain et le sur-lendemain non plus. Stoney part à sa recherche et se rend compte assez vite qu'il a de réelles qualités d'enquêteur, ce qu'il ne soupçonnait pas. Et c'est lui, en grande partie, qui démêlera l'écheveau des histoires passées qui ont conduit à la mort de son ami.

Extrait : " Calhoun regarda autour de lui l'étroite vallée d'où surgissait de part et d'autre une forêt de grands pins et de feuillus rabougris. Des carouges jasaient dans les roseaux qui bordaient l'étang et il vit au loin un grand héron bleu, figé comme une souche dans les hauts-fonds, la tête en arrière et le cou tendu comme un arc bandé. Tout là-haut, un couple de buses à queue rousse se laissait porter par les couloirs d'air. C'était un lieu paisible, comme Lyle les aimait. Pas le genre d'endroit où abattre un homme."