41_JBjIoMlL

Merci à Babelio et aux éditions Gallimard

Un premier roman très étonnant ! Original et bien écrit, ce livre de l'auteure de pièces de théâtre antillaise Gaël Octavia est très prenant ; une sorte de suspens est habilement entretenu tout le long du récit qui fait qu'on ne le lâche pas et qu'on tourne les pages pour enfin comprendre... Mais en même temps, on se laisse imprégner par l'histoire, qui est à la fois celle du "Quartier" une toute petite ville mal batie où la violence règne, mais aussi celle de ses habitants, le personnage principal étant Mariette - en tout cas, c'est ce que l'on croit au départ.

Mariette donc, une femme vieillie avant l'âge par l'alcool et la tristesse, qui ne quitte guère son rocking-chair ; elle avait un fils, Pierre, un garçon très beau mais méchant et agressif qui terrorisait tout le monde et qui est mort à vingt ans dans une bagarre. Elle ne cesse depuis de ressasser ses souvenirs, de parler de ses deux maris et de son fils décédé il y a sept ans.
C'est Aline, l'infirmière de Mariette, qui raconte " Aline, c'est moi, l'infirmière libérale. Aline en blouse blanche. Parfois, Mariette m'appelle par mon prénom. Parfois non. La première fois qu'elle m'a vue, elle s'est écriée : une fille noire !..."
Avant Aline, il y avait Suzanne, la "petite Blanche", qui avait été la petite amie de Pierre mais que Mariette n'avait pas semblé reconnaître ; elles pleuraient ensemble, parlaient beaucoup et buvaient. Et puis Suzanne a disparu et maintenant c'est Aline qui s'occupe de Mariette... Jusqu'à ce que nous soit révélé, à côté du cadre avec la photo de Pierre, un emplacement plus blanc que le reste du mur. Mariette aurait-elle eu un autre enfant ? Mais elle dit qu'elle n'a jamais eu d'enfant...

Dans cette cité où il y a nombre de nationalité et couleurs de peau différentes, Mariette petite avait une amie d'école, Mame Baby, "la perle du Quartier", une gosse surdouée qui est toujours restée fidèle à son amitié avec Mariette et qui est revenue après de brillantes études, essayant de lutter contre la violence "Mame Baby est un rempart efficace à la violence, dit-on à l'Assemblée des Femmes. Quoique incapable d'empêcher la violence de frapper, elle a forgé les mots qui permettent d'en guérir. Sa parole est rapportée aux jeunes filles du Quartier qui en ont besoin, et celles-ci la rapportent à leur tour à d'autres femmes." Mame Baby, morte trop jeune, mais qui continue d'être tellement présente.

C'est tout un monde le Quartier, il y a aussi Léopold, le frère de Mariette un mauvais - très mauvais - garçon, basketteur génial, qui finalement a rencontré Jésus, s'est marié avec Rosie, est devenu pasteur et a maintenant quatre enfants ; Aline est également issue du Quartier, mais il y a sept ans, elle en est partie, on comprend qu'elle n'y avait plus sa place. Pourquoi est-elle revenue ? Que cherche-t-elle ? Qui est-elle vraiment ?

Religion, racisme, domination des garçons sur les filles, espoirs de jeunesse déçus sont les thèmes traités intelligemment dans ce récit qui reflète une forte personnalité et une façon très inédite de voir les choses.
Très intéressant !