71M7jaOhICL

Oh, nous le savions bien que Maggie O'Farrell était une conteuse hors pair ! Et que c'était une récidiviste ! Dans son avant-dernier - très bon - roman, sa narration rebondit sur des personnages et des dates différents ; elle joue avec le temps et les individus pour tisser, par petits chapitres, l'histoire d'un homme en particulier et celle de ses proches ; c'est du sérieux le travail de cette auteure ! Quand Maggie O'Farrell s'empare d'un sujet, elle ne reste pas en surface, elle creuse, elle développe, elle étudie... Si bien que la lecture de ce qu'elle écrit est particulièrement satisfaisante.

Elle nous raconte ici l'histoire de Daniel, un linguiste d'origine américaine, qui vit en Irlande dans le comté de Donegal, avec sa femme la fantasque Claudette, leur fille et leur bébé " Ma femme - je dois vous le dire -, ma femme est folle. Pas folle à faire enfermer avec des médicaments et des hommes en blouse blanche (bien que je me demande, parfois, si elle ne l'a pas déjà été), mais folle dans un sens plus subtil, plus acceptable socialement, moins voyant. Elle ne pense pas de la même manière que les autres. Sortir un flingue devant un type qui traîne autour de votre maison, très probablement en toute innocence, est pour elle une réponse non seulement admise, mais encore appropriée." (p 14)

Le lecteur, ferré, se demande bien sûr qui est cette femme, dont on comprend assez vite que c'est une actrice qui a fui une vie qui ne lui convenait pas et comment ce mariage assez improbable peut évoluer...

Rattrapé par le passé - il doit retourner aux États-Unis pour les 90 ans de son père, et il vient d'entendre à la radio la voix d'une femme qu'il a aimée il y a longtemps et dont le devenir a été mystérieux pour lui - Daniel va replonger dans son existence au risque de ne plus bien savoir ni qui il est ni quelle vie il veut... Ce qui est sûr, c'est qu'il aime ses enfants, d'un amour presque "animal", qu'il est prêt à tout pour eux ; c'est une admirable partie de sa personnalité qui n'est pas toujours facile à apprécier par ailleurs.

Vous l'avez compris, la magie de cette écrivaine irlandaise réside dans son écriture, sa façon d'aller profondément dans l'étude des personnalités ; elle aime suivre une famille sur quelques générations et montrer la complexité des relations entre êtres humains fussent-ils liés par des sentiments amoureux ou amicaux.
Elle a, à la fois beaucoup d'imagination - et d'humour ! - et à la fois, la capacité et la clairvoyance de ne raconter que du "vrai".

Beau livre, belle lecture, ne les manquez pas !

Extrait : " ... le souvenir d'une expression anglaise qu'utilisait son père la distrait tout à coup. Une expression sur le ciel. Les sourcils froncés, Claudette s'immobilise, la main suspendue en l'air. Quelle était cette phrase ? Claudette l'a sur le bout de la langue. Enough blue sky to make... Assez de bleu dans le ciel pour faire... quelque chose. Un pantalon ? Un pantalon de marin ?" (p 150)