51j9x8gyQvL

Amateurs.trices d'histoires d'anticipation et de fantastique "pas trop éloigné" du réel, ce livre est pour vous ! C'est un monde qui s'ouvre avec ce gros bouquin (688 pages) débutant par un chapitre tout à fait extraordinaire, le genre qu'on n'oublie pas et qui raconte une chasse au furtif : "Le furtif est dedans. Ils le savent parce qu'ils ont activé les capteurs optiques, tactiles et thermiques, la résonnance magnétique et l'artillerie d'écoute ; qu'ils ont mesuré les variations de l'hygromètre, le jeu des trains d'ondes et les infimes turbulences de l'air à l'intersection des murs." (p 9).

Le héros, Lorca Varèse, passe un examen pour devenir chasseur de furtifs ; cela fait des mois qu'il s'entraîne, cette épreuve du cube blanc lui permet d'achever sa formation. Il va devoir, à l'intérieur de l'espace limité par six parois couleur lait glacé, voir et donc figer un furtif.
Qui est Lorca ? Un homme qui vit en 2040 à peu près et dont la fillette a disparu ; séparé de sa femme Sahar à la suite de ce drame, ce père croit pouvoir retrouver Tishka en s'approchant des furtifs.
Qui sont les furtifs ? Des petits êtres à peu près de la taille d'un écureuil ou d'une marmotte, aux capacités de mimétisme et de métamorphoses stupéfiantes, brouillant l'écoute de leurs cris impressionnants et ne se laissant jamais capturer vivant ; ils se pétrifient en une céramique superbe, laissant à leur place un céliglyphe, longue trace calligraphiée...

En ces temps futurs, les villes sont devenues la propriété de grandes entreprises comme Orange, LVMH ou encore la Warner, qui ont mis en place différents "forfaits citoyens" permettant de trier les habitants selon leurs moyens financiers ; la liberté, telle qu'on la connaît aujourd'hui n'a plus court ; la surveillance est générale et la technologie omniprésente : les enfants localisent leur doudou au bipeur, tout un chacun - à part les rebelles - porte une bague connectée et communicante, et il existe des surchiens (des mécanidés) plutôt efficaces !

L'amiral Arshavin (prénom Feliks) est le chef de la géniale équipe du RECIF (Recherches, Études, Chasse et Investigations Furtives) qui comprend donc Lorca devenu pisteur, Saskia la traqueuse phonique, Sahar Varèse ex-femme de Lorca une enseignante rebelle de rue (une proferrante) et Nèr le traqueur optique.
Une fois devenu officiellement chasseur, Lorca intègre la meute des Têtes Chercheuses dirigée par un certain Agüero, meute qui chasse urbain ; avec ses compagnons, il va essayer de trouver des furtifs, d'avoir des contacts avec eux et de les capturer sans qu'ils meurent. 

Il y a de très beaux moments dans ce récit, par exemple quand Saskia - celle qui joue de l'olifant pour communiquer avec les furtifs - parle de son art : " Le sonore est un art de la durée. Donc du mouvement et de l'émotion : c'est la même racine.Tu te fonds dans un flux, tu nages en pleine rivière. Tu accompagnes la métamorphose progressive des sons, tu les épouses." 

Sahar essaie de faire le deuil de sa fille de 4 ans ; Lorca va devoir la reconquérir et l'amener à penser, comme lui, qu'elle a pu partir avec un furtif - elle qui disait jouer dans sa chambre avec un fif qui parlait mais qu'elle ne voyait pas - et peut être même qui allait l'emmener avec lui.

Dès le début, on est frappé par l'écriture très originale, parfois argotique parfois très soignée, utilisant des mots inconnus aussi, qui servent la précision de l'expression : avuer par exemple pour voir et observer ; " La vérité, je vous la dit : je m'appelle Lorca Varèse, j'ai quarante-trois ans, j'ai gagné vingt ans ma croûte en sillonnant des communes autogérées pour les aider à vivre ensemble, j'ai une expérience des collectifs épaisse comme un boeuf de Kobé, une culture alternative plutôt überfournie, je connais dix-huit mouvements pirates, une cinquantaine de hackers IRL qui te font des bleus quand ils checkent tellement leurs mains sont blindées de bagues - mais en réalité, je ne sais pas me servir du Nut !" (p 30)
Chaque personnage prend régulièrement la parole, racontant la suite de l'histoire et apportant son point de vue, processus qui dynamise la narration et l'enrichit.

Les furtifs, ces petits êtres - à la fois animaux, végétaux et minéraux - à la vitalité extrême, vont-ils pouvoir tirer les humains vers la possibilité de vivre autrement dans un monde ultra-surveillé ?
On sent que la question que se pose l'auteur, outre celle de l'amour parental sauveur, est de savoir comment se construire une existence libre dans un univers insidieusement liberticide qui serait pour demain.