81fxHjBq_JL

Elle a soixante-dix ans Monique, mais ce n'est pas une vieille dame, ni dans son corps (un peu tout de même par moment) ni dans sa tête, et encore moins dans son coeur. Après cinq ans de retraite, elle part "au nord" (comme on part "au ciel" dit-elle en blaguant) du Québec, travailler avec les Inuits en tant que responsable de la protection de la jeunesse.

Pendant ce temps-là, Michèle sa fille écrivaine, essaie depuis Montréal de suivre sa mère par la pensée et les conversations téléphoniques ; elle a bien envie, Michèle, d'écrire sur la vie de sa mère... Issue d'une famille ouvrière et habitant un quartier pauvre de Montréal, Monique a beaucoup de souvenirs et beaucoup de choses à raconter ; finalement, éloignées l'une de l'autre, elles échangeront plus et mieux qu'avant.

Bien loin de tout cliché, un très beau texte sur l'amour et parfois les difficultés relationnelles mère-fille, la complexité du monde des Inuits et des rapports des Blancs avec eux, la richesse des relations humaines quand on en prend grand soin, et la création littéraire...

Un livre bien écrit, positif et plein d'espoir... Très agréable à lire ! Encore une belle création de la littérature québecoise !

Magnifique exergue : " À l'âge de soixante-dix ans, ma mère porte encore en elle un espace de possibles et de mondes non imaginés. Elle n'a pas le dos courbé. Elle marche penchée vers l'autre, enceinte d'elle-même."

 

Livre lu dans le cadre de "Québec en novembre

 

Capture_d__cran_2020_11_18___10