18 octobre 2017

"La chaise numéro 14" de Fabienne Juhel * * * (Ed. Babel ; 2017, première publication 2015)

Comment retrouver sa dignité et l'estime de soi quand elles ont été - presque - détruites ?C'est la question que s'est posée Maria Salaün après qu'on lui ait rasé sa magnifique chevelure rousse ; nous sommes à la fin de la seconde guerre mondiale, à Saint-Brieuc et la jeune femme est unaninement condamnée pour avoir fait de "la collaboration horizontale". Mais Maria ne baisse ni la tête, ni les bras ; elle sait, elle, qu'elle aimait et qu'elle était aimée et qu'elle a vécu une histoire magnifique ! De quel droit son ancien ami... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 octobre 2017

"Les enfants Jéromine" de Ernst Wiechert * * * * * (Ed. Le Livre de Poche ; première parution 1946)

Quel livre magnifique ! C'est bien un chef d'oeuvre, comme dit sur la couverture, une oeuvre majeure, pas assez connue. Il y a dans cet ouvrage le besoin et le désir de saisir, d'appréhender l'âme humaine dans toute son épaisseur, particulièrement celle des "petites gens". Au centre du récit, Sowirog, un petit village, situé tout à l'est de l'Allemagne, dans une région appartenant aujourd'hui à la Pologne (Prusse Orientale) ; un village forestier, Sowirog veut dire "le coin aux chouettes", peu visité par les étrangers et dont les... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

"Martin Eden" de Jack London * * * * (Ed. 10/18 ; première parution 1909, en France 1926)

Il sortit et respira l'air à grandes bouffées. Cette atmosphère l'avait suffoqué et le bavardage de l'apprenti l'avait exaspéré. A certains moments, il avait dû se retenir pour ne pas lui fourrer la tête dans sa bouillie. Plus l'autre bavardait, plus Ruth semblait s'éloigner de lui. Comment pourrait-il, parmi ce troupeau de brutes, devenir jamais digne d'elle ? La tâche qu'il s'était donné le terrifiait, tant il se sentait handicapé par l'atavisme de sa classe. Tout se coalisait pour l'empêcher de s'élever, sa soeur, la maison de sa... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2017

"A l'origine notre père obscur" de Kaoutar Harchi * * * * (Ed. Babel ; première publication 2014)

A travers l'histoire de cette jeune fille enfermée avec sa mère dans une "maison des femmes", l'auteure aborde le thème de l'amour entre un enfant et ses parents et celui du confinement d'épouses sensées avoir commis une faute.Nous sommes dans un pays arabe, Maroc ? et une femme vit, avec sa fille, et d'autres femmes, dans une maison dont elles n'ont pas le droit de sortir ; qu'a-t-elle fait pour avoir été chassée ainsi de la famille, rejetée par l'homme qui l'aimait et qu'elle aime toujours ? Sa fille la voit se débattre dans... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2017

"Cent ans de solitude" de Gabriel Garcia Marquez * * * * * (Ed. du Seuil ; 1968)

G. Garcia Marquez, écrivain colombien, prix Nobel de littérature 1982. Plaisir fou de relire "Cent ans de solitude" de Gabriel Garcia Marquez et cette fois, de l'apprécier totalement.C'est peut-être un de ces livres qu'il faut lire deux fois, une première fois pour faire connaissance avec cette littérature sud-américaine et la deuxième pour déguster, chaque phrase, presque chaque mot. Inutile d'étudier le texte ici, il y a des fiches et des critiques nombreuses et bien faites. On peut cependant dire que si l'écriture de G. Garcia... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2017

"L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir" de Rosa Montero * * * * (Ed. Points ; première parution 2013)

Comment dire ce qu'est ce livre ? Ce n'est ni un roman, ni une biographie, encore moins une autobiographie ; peut-être peut-on l'appeler un récit,  en partie, émaillé des remarques personnelles, des pensées de l'auteure sur les sujets abordés. Et ces sujets sont nombreux : avoir ou non des enfants, la soi-disant supériorité des hommes sur les femmes, les préceptes judéo-chrétiens comme tu honoreras ton père et ta mère, les bienfaits ou méfaits de la Science, l'importance des mots et de l'écriture...Au départ, il y a une femme,... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 13:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 août 2017

"La danse des grand-mères" de Clarissa Pinkola Estés * * * * (Ed. Le Livre de Poche ; 2016)

Extrait (p13) : " Si tu es venue me voir, c'est peut-être parce que tu souhaites vivre de manière à connaître le bonheur d' "être jeune dans la vieillesse et vieille dans la jeunesse " comme je le dis, c'est-à-dire à avoir en toi un bel ensemble de paradoxes maintenus dans un équilibre parfait. N'oublie pas que le terme paradoxe est à prendre au sens d'idée contraire au sens commun. Cela s'applique à la grand-mère, la gran madre, la plus grande des femmes, car elle est en train de devenir une femme sage, qui assure la cohésion des... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2017

"La fin de Mame Baby" de Gaël Octavia * * * * (Ed. Gallimard ; 2017)

Merci à Babelio et aux éditions Gallimard Un premier roman très étonnant ! Original et bien écrit, ce livre de l'auteure de pièces de théâtre antillaise Gaël Octavia est très prenant ; une sorte de suspens est habilement entretenu tout le long du récit qui fait qu'on ne le lâche pas et qu'on tourne les pages pour enfin comprendre... Mais en même temps, on se laisse imprégner par l'histoire, qui est à la fois celle du "Quartier" une toute petite ville mal batie où la violence règne, mais aussi celle de ses habitants, le personnage... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2017

"La fin du chant" de Galsan Tschinag * * * * (Ed. Picquier poche ; 2015)

Elle est dure la vie dans les grandes steppes de Mongolie, dure mais magnifique ! Le lecteur, fasciné, la découvre en suivant la vie de Schuumur et de sa famille, une femme et quatre enfants, ainsi qu'une ancienne maîtresse.L'auteur est un écrivain-poète habile qui sait nous entraîner dans cette existence essentiellement faite de nomadisme, dans un pays d'une beauté extraordinaire où les êtres humains vivent en pleine nature, dans des yourtes avec du bétail et des chiens mais aussi des chevaux et des dromadaires. C'est une façon de... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2017

"Histoire du lion Personne" de Stéphane Audeguy * * * (Ed. Seuil ; 2016)

Prix littéraire 30 millions d'amis ; Prix Wepler Fondation La Poste. Une belle histoire, bien écrite, triste comme le sont souvent les belles histoires ! C'est celle d'un lionceau nommé Personne, car le jeune sénégalais Yacine qui l'a trouvé par hasard sur la route de Saint-Louis, était le meilleur élève du père Jean à la Mission où il étudiait et Yacine excellait particulièrement en mathématiques et en grec ; son épisode favori des aventures d'Ulysse étant celui où par ruse le héros échappe au cyclope, le jeune garçon décide de... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]