10 septembre 2019

"Impasse des deux palais" de Naguib Mahfouz * * * * * Ed.le Livre de Poche ; première parution 1956 en arabe, 1985 en français

Premier écrivain égyptien et de langue arabe à avoir été récompensé par le prix Nobel de littérature (1988), Naguib Mahfouz (1911-2006) est sans doute le plus célèbre représentant des romanciers contemporains d'Egypte ; souvent comparé à Balzac, à Zola ou à Victor Hugo, inspiré par la vie foisonnante régnant dans sa ville du Caire, il a en particulier écrit une trilogie, véritable saga familiale imprégnée d'Histoire, dont le premier tome s'intitule "Impasse des deux palais". Alors, que se passe-t-il "Impasse des deux palais" au... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2019

"Les héros de la Frontière" de Dave Eggers * * * * (Ed. Gallimard "du monde entier" ; 2018)

Coup de coeur ! ❤️ Josie est partie sur un coup de tête, avec ses deux enfants de huit et cinq ans, fuyant l'Ohio, Carl un mari pas du tout à la hauteur, un procès injuste (elle était dentiste et n'a soi-disant pas vu un cancer chez une patiente) et quelques remords, en particulier en ce qui concerne le jeune Jeremy qu'elle pense avoir envoyé à la mort...Sait-elle alors ce qu'elle cherche ? Une autre vie plus voulue, moins subie, plus libre ? Ou ne fait-elle que fuir un quotidien devenu insupportable ? Elle achète un grand... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2019

"Assez de bleu dans le ciel" de Maggie O'Farrell * * * * (Ed. 10/18 ; première parution 2016)

Oh, nous le savions bien que Maggie O'Farrell était une conteuse hors pair ! Et que c'était une récidiviste ! Dans son avant-dernier - très bon - roman, sa narration rebondit sur des personnages et des dates différents ; elle joue avec le temps et les individus pour tisser, par petits chapitres, l'histoire d'un homme en particulier et celle de ses proches ; c'est du sérieux le travail de cette auteure ! Quand Maggie O'Farrell s'empare d'un sujet, elle ne reste pas en surface, elle creuse, elle développe, elle étudie... Si bien que... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2019

"Unité 8200" de Dov Alfon * * * (Ed. Liana Levi ; 2019)

Vous aimez lire un policier de temps en temps, mais les romans d'espionnage, bof, ce n'est pas trop votre truc ? Par contre, tout ce qui est suspense vous plaît, surtout si les personnages sont bien étudiés ? Ce bouquin-là est sans doute fait pour vous... Classé dans les romans policiers mais racontant l'histoire d'une unité très spéciale de services secrets israéliens, la 8200 (prononcez huit-deux cents), ce livre est attachant dès le début ; l'héroïne, Oriana Talmor, une très jeune espionne - très jeune mais très intelligente et... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2019

"Les évaporés" de Thomas B. Reverdy * * * (Ed. J'ai lu ; première parution 2013)

Prix Joseph Kessel 2014 Sur fond de tsunami et de catastrophe nucléaire à Fukushima, le livre de T. Reverdy raconte l'enquête d'un poète, accessoirement détective privé, Richard B. et de son amie/amoureuse Yukiko, à la recherche d'un évaporé ; un évaporé ou "johatsu" en japonais, c'est quelqu'un qui a décidé de disparaître, de ne plus jamais donner de nouvelles ni à sa famille ni à ses collègues de travail pour des raisons souvent très graves, une disparition normalement respectée par tous, famille, amis et police. Kazehiro, le... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2019

"Oublier Klara" de Isabelle Autissier * * * * (Ed. Stock ; 2019)

Premières phrases : " C'était l'heure sublime. Iouri n'avait pas demandé une place au hublot, mais l'avion était loin d'être plein et il s'y était glissé. Il savait qu'il serait incapable de lire ou de se concentrer sur quoique ce soit. Mieux valait regarder le paysage qui agissait comme une hypnose apaisante. Huit mille mètres sous lui s'étendait un blanc sans fin, à peine tranché, çà et là, d'une route sombre, dont on ne pouvait dire où elle conduisait. Les lacs gelés renvoyaient un éclat bleuté, la forêt alignait ses troncs bruns... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2019

"Les nuits de laitue" de Vanessa barbara * * * (Ed. Zulma ; 2013)

Prix du premier roman étranger 2015 Dans un petit village brésilien un peu abandonné et perché au sommet d'une colline "Otto et Ada avaient passé un demi-siècle ensemble à cuisiner, à faire des puzzles géants de châteaux européens et à jouer au ping-pong le week-end (du moins jusqu'à l'arrivée de l'arthrite). Ada et Otto avaient vieilli côte à côte et, à la fin, ils avaient pratiquement le même timbre de voix, le même rire, la même démarche. Ada avait les cheveux courts, elle était maigre et aimait le chou-fleur. Otto avait les... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2019

"La prisonnière du temps" de Kate Morton * * * * (Ed. Presses de la Cité ; 2019)

« J’aime composer des romans comme un architecte dessine une maison. Chaque pièce doit exister en elle-même mais il faut aussi que le lecteur déambule de l’une à l’autre avec curiosité, découvre des passages secrets, embrasse soudain une perspective inattendue, avant de gravir, un peu tremblant, un escalier qui le conduira il ne sait où », confie la romancière australienne.Et c'est exactement cela que l'on savoure dans le gros roman (616 pages... mais vite lues !) de l'australienne Kate Morton ! "La prisonnière du temps" est... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2019

"Trois filles d'Ève" de Elif Shafak * * * * * (Ed. Flammarion ; 2018)

" Le temps, comme un tailleur adroit, avait raccordé par des coutures invisibles les deux tissus qui gainaient la vie de Péri : ce que les gens pensaient d'elle, et ce qu'elle pensait d'elle-même. L'impression qu'elle produisait sur les autres et sa propre perception s'entre-tissaient en un tout si achevé qu'elle ne pouvait plus distinguer quelle part de chaque jour répondait à ce qu'on attendait d'elle et quelle part à ce qu'elle désirait vraiment." Très très grand plaisir de retrouver Élif Shafak, l'auteure de "La Bâtarde... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2019

"Jézabel" de Irène Némirovsky * * * * (Ed. Le Livre de Poche ; première parution 1936)

Une jézabel, une femme séductrice, égoïste et cruelle... Irène Némirovsky fait le portrait de cette femme qui n'a pensé toute sa vie qu'à l'amour, la séduction, la jeunesse, uniquement à elle-même.Superbe femme, extrêmement riche et obnubilée par la crainte qu'elle a de vieillir et de perdre sa beauté, Madame Gladys Eysenach est jugée pour meurtre ; le livre s'ouvre sur son procès, elle aurait tué son amant, un jeune homme de vingt ans.Petit à petit pendant toute la procédure, le lecteur découvre une partie de l'histoire de cette... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]