MurailleLe commissaire Kurt Wallander est confronté à un problème délicat : comment lier entre elles la mort (accidentelle ?) d'un consultant en informatique et la disparition d'une jeune fille qui avait elle-même attaqué un chauffeur de taxi la veille ? Pour comprendre, Wallander devra pénétrer dans un monde dont il ignore tout, l'espace cybernétique, et il aura besoin de guides...

Encore une enquête passionnante du célèbre commissaire suédois. Henning Mankell est décidément un auteur qui ne se laisse pas oublier, et qui vous fait replonger régulièrement et avec bonheur dans son monde. Parmi les raisons qui font que j'apprécie beaucoup Mankell, il y a son style si caractéristique, le rythme lent et pourtant très accrocheur de ses enquêtes, et surtout le fait qu'il pointe du doigt le malaise des sociétés actuelles, le mal-être de la jeunesse, la violence banalisée, sans tomber le voyeurisme et l'horreur gratuite qui sont "à la mode" dans certains romans et séries policières. L'auteur tient à faire comprendre pourquoi les assassins agissent, mais il ne les déifie pas pour autant. Wallander est stupéfait et effrayé de ce dont sont capables les gens, il se sent perdu et dépassé dans un monde qui va trop vite pour lui, mais il ne baisse pas les bras, il continue à avancer, à son rythme, en courbant le dos. Peut-être une image de son créateur, qui par son intermédiaire, nous fait partager son analyse du monde et les craintes qu'il lui inspire.