ds_la_merC'est une belle histoire vraie que celle de ce jeune garçon afghan, Enaiatollah Akbari ! Il est Hazara, donc obligé de vivre dans la province de Ghazni, et détesté des talibans comme des Pachtounes. Par sécurité, sa mère préfère le conduire au-delà de la frontière pakistanaise ; il a alors une dizaine d'années et devra se débrouiller seul... Après d'incroyables aventures pour survivre et passer dans d'autres pays, il arrivera en Italie où il s'installera ; il pourra alors essayer de recontacter sa mère. Enaiatollah raconte son histoire avec simplicité et ironie ; mais c'est toute l'histoire de l'émigration, des passeurs d'hommes et du travail des enfants qui est racontée ici ; le plus beau est sans doute cette confiance que la mère met dans son jeune fils en lui offrant la liberté pour le sauver.

Premières phrases : "En fait, voilà, je ne m'attendais pas à ce qu'elle s'en aille vraiment. A dix ans, quand on s'endort le soir, un soir comme tant d'autres, ni plus sombre, ni plus étoilé, ni plus silencieux ni plus puant qu'un autre, avec le chant du muezzin, toujours le même, partout le même pour appeler à la prière du haut de son minaret, on ne peut pas s'y attendre."

 

Challenge "Animaux du Monde"

Logo_Sharon