solaire" Solaire " ou les tribulations tragi-comiques d'un physicien séducteur.

"Il" est quinquagénaire, petit, chauve, gros, mais très intelligent ! "Il" c'est Michael Beard, qui a eu - il y a longtemps - le prix Nobel de physique (une erreur de la part du jury ?) et qui assiste au naufrage de son cinquième mariage. Cela fait un certain temps qu'il ne fait plus grand chose de novateur, qu'il se contente de commenter les travaux des autres, de recycler la même conférence et de diriger, de loin, un centre de recherches sur les énergies renouvelables ; d'ailleurs, il a du mal à suivre ce que disent les jeunes physiciens, mais il séduit, encore et toujours, les femmes. Sa propre épouse, la cinquième, va elle aussi le tromper, par dépit, ce qui aura d'incroyables conséquences. Et jusqu'à présent il a réussi, parfois de justesse, à éviter la paternité ; mais sa dernière compagne, Mélissa, veut absolument un bébé...

L'histoire est racontée avec beaucoup d'humour et il y a des passages extrêmement drôles : quand Michael rend visite au maçon qui est l'amant de sa femme, quand il veut faire pipi au pôle nord, quand une peau d'ours blanc tue l'autre amant de sa femme... Mais c'est aussi un livre sérieux et intelligent qui parle de problèmes actuels, en particulier des choix en matière d'énergie, des aptitudes des filles à faire des carrières scientifiques, du lynchage médiatique organisé, de ce que nous faisons à notre planète, de la paternité et de la propriété intellectuelle. Un livre qu'on ne lâche pas avant la fin, et gageons que nous ne verrons plus les physiciens du même oeil !

Premières phrases : "Il appartenait à cette classe d'hommes - peu avenants, souvent chauves, petits et gros, intelligents - que certaines belles femmes trouvaient inexplicablements séduisants. Du moins le croyait-il, ce qui semblait suffire à en faire une réalité."