toute_la_familleMaud, Eva, Art, Thomas et Brendan sont les cinq enfants du couple Goold Verschoyle, habitant Manor House, dans le petit village de Dunkineely en Irlande. Dans cette famille protestante, l'auteur a choisi de suivre plus particulièrement le devenir de trois des enfants, Eva artiste et rêveuse, Art l'aîné des garçons et donc l'héritier de Manor House et Brendan le petit dernier qui adore et admire son frère aîné au delà de tout. L'histoire débute en 1915 et on se rend vite compte qu'une très belle enfance et des parents attentifs et aimants n'ont pas empêché la survenue de problèmes : les garçons, Art en tête, sont devenus de fervents communistes. A une époque où la misère était très profonde en Irlande, un certain nombre de gens ont cru que le marxisme était "amour et bienveillance" et Art pensera toute sa vie que le communisme pourrait venir en aide aux enfants affamés et sans chaussures...  Les filles de la famille Goold Verschoyle se marient et Art part vivre en Russie ; Eva a sans doute laissé partir le grand amour de sa vie et épouse Freddie dont elle essaiera d'être une bonne compagne. La force de l'auteur est de suivre la famille durant toute cette période très troublée allant de 1915 à 1946 (la grande guerre et ses terribles conséquences, la guerre civile irlandaise (1922/1923) qui opposa les indépendantistes irlandais entre eux, la guerre d'Espagne où se rendra Brendan, la deuxième guerre mondiale), de lier en quelque sorte la petite et la grande histoire ; il y a en particulier une dénonciation terrible du communisme et de toute tentation extrémiste, à travers les mésaventures de Art et de Brendan.

Malgré leur destin plutôt tragique, les enfants Goold Verschoyle gardent tout au fond de leur coeur le souvenir de leurs étés d'enfance, des pique-nique et des baignades à la jetée du Paradis ; et c'est ce qui les aidera à traverser l'enfer de la première moitié du XXème siècle.

Dermot Bolger a réussi un livre superbe, fascinant, extrêmement prenant et formidablement intéressant sur le plan historique ; loin d'être un nième livre sur l'Irlande, il s'agit ici d'une histoire "presque" vraie, construite à partir de ce que lui a raconté de sa vie et de celle de sa famille, une certaine Sheila Fitzgerald  devenue Eva dans le livre. Les personnages, les lieux sont attachants et la belle écriture sublime une histoire magnifique.

Premières phrases : Prologue, 1941  "Un crépuscule fiévreux commença à se refermer sur le train de prisonniers, qui roulait sans éclairage. Depuis plus d'une semaine, dans le wagon de Brendan Goold Verschoyle, les zeks étaient entassés et bringuebalés au milieu des ténèbres putrides, traversant un paysage qu'ils avaient rarement l'occasion d'apercevoir."

 

pave__de_l_e_te__2014

irlande_en_challenge