30 septembre 2016

"L'insouciance" de Karine Tuil * * * * (Ed. Gallimard ; 2016)

Merci aux éditions Gallimard et à Babelio. On a lu et entendu toutes sortes d'avis sur ce livre, du plus admiratif au plus méchant... Le lecteur se demande donc forcément ce qu'il  va en penser ! Eh bien, plutôt du bien, même si... C'est indéniablement un livre intéressant : il y a quatre personnages principaux, le lieutenant Romain Roller de retour de la guerre d'Afghanistan, la journaliste Marion Decker avec laquelle il a une liaison, François Vély, le mari chef d'entreprise et multimillionnaire de Marion, et enfin Osman... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2016

"Les bottes suédoises" de Henning Mankell * * * * (Ed. Seuil ; 2016)

Lu d'une traite, celui-ci ! On retrouve avec grand plaisir Fredrick, le héros bougon, morose et quelque peu désabusé qui nous avait plu dans les chaussures italiennes ; cette suite très réussie - et dernier roman d'Henning Mankell - commence par l'incendie de la maison de Fredrik sur son île de la Baltique ; une nuit, réveillé par la lumière et la chaleur, il n'a que le temps de se sauver et la maison héritée de ses grands-parents est réduite en cendres. Que va-t-il devenir maintenant ? Il se sent vieux et las ; si seulement sa fille... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 septembre 2016

"Les impliqués" de Zygmunt Miloszewski * * * * (Ed. Pocket Thriller ; 2015)

Un thriller, un bon, avec pour héros un procureur ; d'après ce qui est dit, en Pologne ce sont les procureurs qui mènent les enquêtes, plus que les policiers qui eux courent après les méchants, les attrapent et les remettent au procureur. Le héros donc s'appelle Teo(dore) Szacki, il est procureur de district avec un statut particulier qui lui permet de ne s'occuper que de meurtres ; sa chef est Janina Chorko procureur de la République, rattachée au tribunal de grande instance de Varsovie Centre, une femme remarquable dans son travail... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2016

"Badawi" de Mohed Altrad * * * (Ed. Babel ; 2011)

Syrie, le désert, et un grand fleuve, l'Euphrate ; dans un village isolé, un petit garçon est né d'une très jeune femme, répudiée et chassée de son foyer à cause des manigances de la première épouse ; la jeune mère meurt alors que l'enfant est encore petit et celui-ci est élevé par sa grand-mère qui le destine à devenir berger. "Nous, les Badawis, les Bédouins" dit l'auteur ; le petit garçon qui s'appelle Maïouf est très conscient d'être un bédouin et ne renie pas ses origines ; ce qu'il veut, c'est aller à l'école. Il en a entendu... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2016

"Et ne reste que des cendres" de Oya Baydar * * * * * (Ed. Phébus ; 2015)

Un très très beau livre écrit par une femme exceptionnelle : Oya Baydar, ancienne militante communiste, longtemps frappée d'exil et figure importante de la littérature turque. Elle dit avoir écrit dans "Et ne reste que des cendres" l'histoire d'une génération, sa génération, certainement utopique, et qui a vécu des tragédies. Elle a voulu écrire un livre non seulement politique, mais aussi l'histoire d'un très grand amour qui traverse les années.Oya Baydar nous raconte ainsi le destin d'une femme, Ülkü, et celui d'un homme qu'elle a... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2016

"Temps glaciaires" de Fred Vargas * * * (Ed. J'ai lu ; 2016)

Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ? C'est vraiment incroyable cette bande de lâches qui n'a jamais dénoncé les deux assassinats commis sur l'îlot de la côte de Grimsey en Islande il y a dix ans ; il y avait quand même la femme de l'un d'eux qui était morte, mais le tueur était tellement menaçant que personne n'a rien dit. On ne l'a su que parce qu'une vieille femme, Alice Gauthier, a voulu soulager sa conscience avant de suicider. Mais en fait, s'est-elle vraiment suicidée ? Le commissaire Bourlin en doute, tout comme il ne... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 20:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 septembre 2016

"Mémoire de fille" de Annie Ernaux * * * (Ed. nrf Gallimard ; 2016)

Ce n'est pas tant l'histoire qu'il faut mettre en avant (j'ai failli ne pas lire ce livre à cause de ça) que la façon originale et personnelle avec laquelle elle est racontée ; l'auteure va à la rencontre de la jeune fille qu'elle a été il y a longtemps et c'est là que son récit est universel : sommes-nous toujours celui ou celle que nous avons été il y a vingt, trente, quarante ans ? Nous avons tous été confrontés à cette interrogation. Autre questionnement présent dans ce livre : " Comment sommes-nous présents dans l'existence des... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 septembre 2016

"Absolution" de Patrick Flanery * * * * * (Ed. J'ai lu ; 2015)

Eh bien, mais quel bouquin ! C'est quelque chose ! Voilà un livre très fort, qui marque. Un jeune universitaire, Sam Leroux, qui vient de rentrer en Afrique du Sud après avoir fait ses études, s'être marié et avoir un peu travaillé aux USA, a obtenu la possibilité tout à fait exceptionnelle d'interviewer une auteure, sud-africaine également, Clare Wald, pour rédiger sa biographie. Il se souvient bien l'avoir déjà rencontrée à Amsterdam, elle, dit ne pas s'en souvenir. C'est une femme âgée qui n'a pas un caractère facile, elle est... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 20:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 septembre 2016

"Un été sans les hommes" de Siri Hustvedt * * * * (Ed. Babel ; 2013, première édition 2011)

Voilà un livre qui séduit de plus en plus au fur et à mesure de sa lecture ; dès le début cependant l'écriture est intéressante, mais la personnalité de l'héroïne a besoin de temps pour se déployer.De prime abord, on pourrait croire que cette femme mariée depuis trente ans et dont le conjoint, Boris, "demande une pause" pour vivre une escapade amoureuse est le énième personnage à se lamenter sur son sort, sauf qu'il y a très vite cette distance par rapport à soi et l'humour qui caractérisent ce texte.Et pourtant, Mia, 55 ans, fait une... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]