26 février 2020

"L'homme qui n'aimait plus les chats" de Isabelle Aupy * * * * (Ed. du Panseur ; 2019)

C'est un vieil homme qui raconte : alors au départ il y a une île, qui accueille - d'après le narrateur - des réfugiés ; des réfugiés d'où ? du continent bien sûr. C'est une petite île où tout le monde se connaît : il y a le curé qui fait de superbes homélies et lève assez facilement le coude, le gardien du phare qui n'en sort jamais on comprendra pourquoi, le poète joueur de violon d'origine tchèque, la commère, le cuisinier-restaurateur, etc. Tous s'aiment plutôt bien et s'entraident avec plaisir. Sur cette île, il n'y a pas que... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2020

"Les femmes de la Principal" de Lluis Llach * * * * (Ed. Babel ; première parution 2017)

Une belle histoire, passionnante et bien racontée, c'est ce que recherche un lecteur quand il ouvre un livre... raconte-moi une histoire, que je m'évade, mais aussi que j'apprenne des choses à propos des êtres humains, de la Nature, du passé... Pour qui ouvre "Les femmes de la Principal", c'est tout ça avec en plus le regard malicieux de l'auteur ; une pointe d'humour qui, même dans les situations dramatiques, permet de prendre un peu de recul et de se moquer gentiment. La Principal est une magnifique propriété vinicole située en... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2020

"Kukum" de Michel Jean * * * * (Ed. Libre Expression ; 2019)

Michel Jean, que nous apprécions toujours autant, relate ici l'histoire de l'une de ses ancêtres, déjà croisée dans ses livres précédents et en particulier dans "Elle et nous" ; Kukum, c'est cette arrière-grand mère qui a décidé de devenir innue par amour pour un homme. Quand ils se rencontrent, elle est blanche, orpheline, elle a 15 ans, il en a 18... Cet amour-là va durer toute leur vie. Jamais Almanda ne regrettera son choix, même si la vie que lui a proposé Thomas ne fut pas un long fleuve tranquille.L'auteur nous raconte... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2020

"Elle et nous" de Michel Jean * * * * (Ed. 10 sur 10 ; première parution 2012)

Quel bonheur de retrouver l'admirable littérature du québecois d'origine innue Michel Jean ! Nous avions déjà beaucoup aimé "La belle mélancolie" il y a quelques années, et l'auteur nous avait contactées après notre critique. Cet auteur qui sait raconter les histoires, a-t'il reçu ce don de ceux de ses ancêtres qui étaient Indiens ?Voici cette fois le récit d'une partie de son existence et de celle de sa grand-mère ; tout commence avec l'enterrement de cette dernière - qui avait une centaine d'années - et les souvenirs du narrateur... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2020

"Big Bang" de Irène Jacob * * * * (Ed. Albin Michel ; 2019)

Quand l'infiniment grand rejoint l'infiniment petit, quand un deuil est vécu en parallèle d'une naissance... La comédienne Irène Jacob, dont le père Maurice Jacob était un grand chercheur en physique quantique, vit en même temps le deuil de ce père très aimé et l'apparition en elle d'une vie minuscule. Mystères de la création de l'univers et de celle d'un être vivant ! Comme c'est difficile de perdre son père ; de cette absence, de cette souffrance intime, Irène Jacob parle très bien. Elle a les mots justes, clairs ; elle continue... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2020

"Désorientale" de Négar Djavadi * * * * (Ed. Liana Levi ; 2016)

Une belle écriture très fluide, des histoires captivantes : entremêlées et couvrant passé et présent, celle de Kimiâ Sadr, la narratrice, qui patiente dans la salle d'attente de sa gynécologue avant une insémination artificielle, et celles de toute sa famille - une grande famille bourgeoise - en Iran puis en France, sont les deux grands atouts de ce livre très agréable à lire et facile à aborder. Ce texte tour à tour joyeux, tendre, sérieux, poignant ou triste, nous offre une pléade de personnages - en particulier tous les oncles... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2020

"Le Ghetto intérieur" de Santiago H. Amigorena * * * * (Ed. P.O.L. ; 2019)

Livre très intense, émouvant, bouleversant, poignant... et ces adjectifs ne rendent peut-être pas vraiment compte du ressenti généré par la lecture de l'histoire de Vicente Rosenberg. Nous sommes, au début du livre, en 1940, l'homme dont il est question ici, vit à Buenos Aires avec femme et enfants ; d'origine juive et polonaise, il est arrivé en Argentine une douzaine d'années plus tôt, laissant une partie de sa famille à Varsovie. Sa mère lui écrit des lettres, courageuses mais désespérées, depuis ce qui devient le ghetto, et le... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2020

"La nuit des béguines" de Aline Kiner * * * (Ed. Liana Levi ; 2017)

1310, le grand béguinage de Paris, créé par Saint Louis ; quatre cent femmes vivent là,  ni mariées ni nonnes, donc soumises à aucune autorité (masculine). Très pieuses, souvent instruites, elles menent une vie indépendante qui ne plait pas à tout le monde et en particulier aux dominicains qui ont la responsabilité du béguinage royal...Quand Maheut, la belle et rousse Maheut arrive en très mauvais état à la porte du béguinage, c'est Ysabel qui la recueille, Ysabel la responsable de l'hôpital, grande connaisseuse des plantes, et... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2020

"Mon année dans la baie de Personne" * * * * (Ed. Folio ; première parution 1994)

Prix Nobel de Littérature 2019 Attention écriture somptueuse ! Ample et poétique, évocatrice et profonde, une écriture qui frappe, qui étonne et qui satisfait le lecteur. Bien que les sujets traités soient assez différents, on ne peut s'empêcher de penser à Marcel Proust, question de rédaction, mais aussi de point de vue ; partir de soi, décortiquer sa propre vie fut-elle "banale" et quotidienne pour aller vers le général, vers l'Homme universel. Sous-titre du livre : "Un conte des temps nouveaux". Il y a certainement différentes... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 décembre 2019

"Je sais qui tu es" de Yrsa Sigurdardóttir * * * (Ed. Points ; 2013)

Les thrillers de Yrsa Sigurdardóttir sont toujours très efficaces ; cette islandaise qui connait bien son pays, ajoute une dimension intéressante à ses romans policiers : étant ingénieur civil, son appréhension des maisons et autres ouvrages de construction est originale et approfondie. Comme en plus elle a une belle imagination, un sens du suspense et de ce qui fait peur très développé, ses écrits sont à la fois distrayants, intéressants, passionnants et... effrayants. Croyez-vous aux fantômes ? Dans ce récit, un polar fantastique... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]