28 janvier 2018

"L'infinie patience des oiseaux" de David Malouf * * * * (Ed. Albin Michel ; publié en France en 2018, écrit en 1982)

Merci à Babelio et aux éditions Albin Michel Il y a deux parties nettement séparées dans ce récit, deux parties qui se répondent : les garçons et les oiseaux dans un premier temps, les garçons à la guerre ensuite. Si les oiseaux sont la liberté, la légèreté et la beauté, la guerre, elle, n'est que pesanteur et laideur, bien que pleine d'humanité grâce aux mots de l'auteur.Quand le livre commence, deux garçons d'une vingtaine d'années se rendent compte de leur amour commun pour la Nature et en particulier pour les oiseaux. L'un,... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2018

"La leçon d'allemand" de Siegfried Lenz * * * * * (Ed 10/18 ; première parution 1968)

Mais quel grand bonheur de lire un livre comme celui-là ! Un bonheur bien trop rare de rencontrer cette littérature qui sort complètement de l'ordinaire, qui  comble le lecteur d'une joie sans pareille. Une île sur l'Elbe, tout au nord de l'Allemagne, dans un établissement pour "jeunes délinquants" : le jeune Siggi Jepsen, dont on ne comprend que bien plus tard ce qu'il fait là, est puni parce qu'il a rendu feuille blanche à son devoir d'allemand. Le sujet : "Les joies du devoir" ; pourtant il sait ce qu'il peut écrire,... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 10:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 janvier 2018

"L'habitude des bêtes" de Lise Tremblay * * * (Ed. Boréal ; 2017)

C'est l'histoire d'un homme, Benoît, le narrateur, devenu bon grâce à son chien, Dan ; Dan lui avait été glissé dans la poche quand ce n'était encore qu'un chiot et il l'avait gardé.Nous sommes au Québec, de nos jours, dans des paysages magnifiques et grandioses ; et nous y sommes vraiment, par la magie de l'écriture de Lise Tremblay, qui restitue une atmosphère de neige, de froid, de grande beauté. Autrefois, celui qui raconte, était dentiste, gagnait beaucoup d'argent et partait dès que possible en hydravion chasser et pêcher dans... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2018

"Le garçon sauvage" de Paolo Cognetti * * * (Ed. 10/18 ; première parution 2013)

Il est parti à la fin de l'hiver, dans la montagne, il n'en pouvait plus... A l'instar, entre autres, du jeune héros de "Into the wild" et de l'écrivain Henry David Thoreau dont il cite le manifeste, il part vivre "dans les bois, vivre de manière réflechie... et ne pas découvrir à sa mort qu'il n'avait pas vécu". "Il", c'est l'auteur, qui veut retrouver la montagne de ses vacances d'enfant, ses souvenirs les plus heureux. Alors il monte dans les Alpes où il habite une "baita" (un chalet) isolée ; il nous raconte son installation dans... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 18:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 janvier 2018

"La salle de bal" de Anna Hope * * * * (Ed. Gallimard ; 2017)

Mais qu'a-t'elle donc fait, cette pauvre Ella, pour être mise en prison ?En fait la jeune ouvrière de la filature n'est pas emprisonnée mais internée à l'asile de Sharston (Yorkshire), un grand ensemble pour aliénés indigents. Ce qu'elle a fait : briser une vitre pour voir le ciel et respirer un peu d'air frais ; les fenêtres de l'usine sont constamment fermées et Ella qui travaille depuis l'âge de huit ans a toujours les yeux rouges et gonflés par les peluches qui volent et a du mal à respirer l'odeur écoeurante de la laine. Nous... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 décembre 2017

"La plaisanterie" de Milan Kundera * * * * * (Ed. folio ; première parution 1967)

La plaisanterie, c'est celle que fait Ludvik Jahn un jour, sur une carte pour son amie Marketa. Mais les "autorités" ne comprennent pas la plaisanterie, ce sont des gens sérieux, pas de pardon pour ceux qui s'amusent avec les mots même si ce sont des clins d'oeil.Dans ce premier roman de Milan Kundera, situé dans la Tchécoslovaquie des années 40 - 50 entre l'après-guerre et le Printemps de Prague, Ludvik étudiant d'une vingtaine d'années, est condamné suite à ce qu'il voulait être de l'humour, par ses propres camarades, Pavel Zemanek... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2017

Cérémonie" de Yasmine Chami * * * * (Ed. Babel ; première édition 2002)

C'est un livre d'atmosphère, une grande maison au Maroc, des femmes qui préparent un mariage, qui racontent et se racontent des histoires et des légendes pleines de sens cachés ; il y a des étoffes dans de grandes armoires, des senteurs,  et des chambres fraiches à l'abri des persiennes. Khadija, architecte, est revenue dans la maison de ses parents, avec ses trois fillettes, lorsqu'elle s'est séparée de son mari ; pour elle, qui construit de belles demeures aux terrasses ombragées, c'était "la seule maison possible".Que devient... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2017

"Dans les forêts de Sibérie" de Sylvain Tesson * * * * (Ed. Gallimard ; 2012)

Pourquoi fuir ? Et que fuit-on quand on part loin ? Longtemps ? Pour Sylvain Tesson, il s'agit de tenir une promesse qu'il s'était faite ; tout au long du livre, il égrène ses raisons de faire l'ermite : se retirer et disparaître, ne pas nuire aux autres êtres vivants, vivre la solitude (Qu'est-ce que la solitude ?... Elle impose une responsabilité : je suis l'ambassadeur du genre humain dans la forêt vide d'hommes. Je dois jouir de ce spectacle pour ceux qui en sont privés. Elle génère des pensées puisque la seule conversation... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 novembre 2017

"La femme qui fuit" de Anaïs Barbeau-Lavalette * * * * (Ed. Le Livre de Poche ; première parution 2015)

Prix des libraires du Québec 2016 ; Prix France-Québec 2016 ; Grand prix du livre de Montréal 2015 Mais qu'est-ce que c'est que cette grand-mère en pointillés ? Comment une femme a-t-elle pu abandonner ses enfants de trois ans et un an pour aller vivre sa propre vie ? Peut-on comprendre une attitude aussi choquante ?C'est tout l'objet du livre magnifique d'Anaïs Barbeau-Lavalette, dont Suzanne Meloche était la grand-mère ; une grand-mère qu'elle ne vit que trois fois dans sa vie et dont elle essaie de retracer le parcours, une... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2017

"Le petit caillou de la mémoire" de Monique Durand * * * * (Ed. de l'aube ; 2017)

Merci Monique Durand d'avoir si bien parlé de la littérature québecoise et surtout de la place de la littérature innue, ce soir-là (10 novembre 2017) à la Librairie Québecoise de Paris. Du coup, est née une belle envie de découvrir cette auteure francophone au parler si enthousiasmant et à la faconde superbe ! Son récent roman, qui se situe dans plusieurs époques et plusieurs lieux est très représentatif de cette écriture venue de la Belle Province.C'est une histoire familiale pleine de Poésie, de Nature, d'Humanité mais avec parfois... [Lire la suite]
Posté par claire jeanne à 09:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]